• La famille Daniel de Beauvais succède à la famille Leboindre

     

    photo empruntée à pause-café.center-blog.net

     



    Lorsque Jean Joseph Leboindre, doyen du Parlement de Paris, Baron de la Beunèche, Seigneur de Vauguion, Le Gros Chesnay, Buffes, Spay et Fillé, décède sans héritier le 4 Décembre 1757, Monsieur Louis-François Daniel de Beauvais, noble, né au Mans en 1719 et demeurant en cette ville, quartier Saint-Nicolas, rachète la seigneurie, ce qui le fit qualifier : Seigneur de la Beunêche, Vauguyon, Le Gros Chesnay, Roezé et Spay.

    La famille DANIEL DE BEAUVAIS, originaire de Normandie, s'était fixée au Mans au commencement du XVIII° siècle. Joseph-Nicolas Daniel était en 1713 préposé pour le recouvrement au profit des communautés des habitants de la Ville du Mans. Il épousa en 1714 Marie Nantiat, fille d'un Receveur du Tabac au Mans et lui succéda dans cette charge qui fut occupée par ses descendants jusqu'en 1790. Il portait le nom de DANIEL DE BEAUVAIS et devint plus tard greffier en chef du Parlement de Metz. Il laissa trois fils :

    - Joseph-Antoine Daniel, écuyer, Seigneur de Pernay et de Tachinville près de Chartres ;

    - Louis-François Daniel de Beauvais - ce qui suit ;

    - François-Médard Daniel, écuyer, officier de cavalerie



    Louis-François Daniel de Beauvais épousa au Mans, Marthe Plumard de Rieux (1), fille d'un échevin de cette ville qui, veuve, fut convoquée comme dame du Gros Chesnay en 1789 à l'assemblée de la Noblesse du Maine à l'élection des députés aux Etats Généraux.

    (1) Nous pouvions lire avant 1944, au dos du Maître-autel de l'église de Fillé que "Messire Louis Daniel de Beauvais et Dame Marthe Plumard de Rieux, seigneur et dame de cette paroisse, Röezé, Spay, etc...pour répondre aux justes vœux des habitants, ont posé ce monument de leur piété, le 8 Mars 1772".

    Le 30 Août 1761, Louis François  Daniel de Beauvais, écuyer, Seigneur du Gros Chesnay, Buffes, Fillé... et autres lieux passe le bail du domaine du château de Buffes à René Tuffière, bordager, demeurant au château de Buffes. Le domaine est composé du château et autres bâtiments, cour, issues, jardins et vergers, du jardin de la métairie de la Grange à proximité du château, de la pièce de terre nommée la groye de Buffes. Le Seigneur se réserve des chambres hautes et un des greniers du château ; il se réserve le droit de faire abattre par pied la charmille qui est autour du jardin de Buffes. Le locataire pourra mettre le jardin en trèfle et pourra aussi prolonger l'avenue de Buffes jusqu'à la première cour du château.

    Louis-François et Marthe transmettent à leur fille aînée, Adélaïde Victoire Daniel de Beauvais, épouse de Monsieur de Fontaine de Saint-Victor, la terre du Gros-Chesnay. Adélaïde Victoire était née au Mans, le 26 Novembre 1760. Elle épousait Monsieur de Fontaine de Saint-Victor le 21 Novembre 1780. Celui-ci était officier dans Royal Cavalerie et fils du seigneur de Saint-Victor près de Fresnay. Adélaïde Victoire de Saint-Victor meurt au Mans le 3 Janvier 1844 et elle laisse aux communes de Fillé et de Guécelard le souvenir encore présent de nos jours (2) d'une grande bienfaitrice.

    (2) à la date de parution de l'ouvrage : 1924.

    Louis François et Marthe ont transmis à leur fils cadet Aimé-Joseph Daniel de Vauguyon (3), écuyer, le manoir de la Beunêche. Celui-ci était né au Mans le 22 Juillet 1756. Promu officier au 5° régiment des chevaux légers en 1780, il épouse en 1786 Elisabeth-Rose-Louise Richard de Beauchamps, de Nantes. Il meurt en 1812. 

    (3) Le fils cadet de Louis-François et de Marthe : Aimé-Joseph Daniel, écuyer, Seigneur de la Beunêche, Roezé, etc... continuera la descendance des Daniel dans le Maine sous le nom de Daniel de Vauguion. Il laisse à sa mort l Beunêche à Aimé-Charles Daniel de Vauguion, son second fils (4).

    Louis-François et Marthe avait un autre fils : Louis-Marie et à  la mort de Louis-François Daniel de Beauvais, Louis-Marie Daniel de Beauvais, capitaine de cavalerie et receveur général du tabac au Mans lui succède.

    (4) Aimé-Charles Daniel de Vauguion était né au Mans le 20 germinal, an IV (1796). Il était le frère cadet de Fortuné Daniel de Vauguion et l'aîné de Félix Daniel de Vauguion. Député en 1830, il fut capitaine au 22° ch. à chevaux, chevalier de la Légion d'Honneur, médaillé de Sainte-Hélène. Il épousa Eudoxie-Nathalie des Ligneries.  Il transmet lui-même la Beunêche à son fils, Monsieur Charles Jean Daniel de Vauguion, lequel était né en 1826 (5).

    Charles-Jean Daniel de Vauguion se distingua au Mexique dans les combats qui ont eu lieu près d'Acapulco en juin 1864. Officier de la Légion d'Honneur dès le 1er Juillet 1864, il reçut la croix de Commandeur le 7 Septembre 1871 pour son énergique conduite pendant la guerre. Il mourut en 1901.

    Source : Revue historique et archéologique de la Sarthe - année 1924 - article sur la famille Daniel de Beauvais et Daniel de Vauguion signé Paul Cordonnier-Détrie

    BNF.fr Gallica

    abbé nepveu de la manouillère

    Dans ces mémoires, le chanoine NEPVEU de la MANOUILLERE se penche sur les privilèges de la noblesse entre 1781 et 1807 et il expose aux lecteurs, entre-autres, la situation financière du fils de Louis-François Daniel de Beauvais : Aimé-Joseph Daniel de Beauvais, dont la fortune était considérable, ce qui lui permettait d'ailleurs de donner facilement une dot de deux cent mille livres à ces trois filles. ON N'ÉTAIT À LA VEILLE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE, cette situation ne pouvait qu'empirer et déboucher sur la révolte des paysans de nos campagnes qui devait trimer dur pour payer taxes, impôts... etc, et surtout enrichir la Noblesse. 

     

    aIM26fRAN9OIS dANIEL DE BEAUVAIS

                                                                                                                                         ......./....

    Le 14 Septembre 1777, suite au recensement de propriétés de Fillé, la composition de Buffes est ainsi faite : bâtiments, cours, jardins, terres labourables et pâtis. Ces biens appartenant à Louis François Daniel de Beauvais sont affermés à la Veuve Tanchot. Le tout s'étend sur 26,75 journaux et 3 hommées de Prés (soit environ une superficie de 15 hectares).

    Concernant le bail du moulin de la Beunêche appartenant à Marthe Plumard de Rieux, veuve de Louis François Daniel de Beauvais,  Louis Thomas, meunier doit aller chercher quatre charges de blé dans les greniers de Buffes pour les porter au château du Gros Chesnay. 

    En ce qui concernent les paragraphes en italique et lettres bleues : extraits des Données chronologiques remises par M. Pierre Gouet au Maire de Fillé (Pierre Gouet 2005/2006) et pour ce qui est des documents : Source Gallica.Bnf Bibliothèque Nationale de France.    

     


     




    Source et information :
    Archives Départementales de la Sarthe
    Archives Mairie de Fillé
    informations sur le commerce de cabaretier :
    empruntées à france-pittoresque.com/metiers
    et à cabaretier.wikipédia

    extraits de recherches d'archives effectuées par Monsieur Pierre GOUET.

    Liens :

    Litérature


     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :